Aucun événement

Vous êtes atteint(e) par le virus de la randonnée ? Parfait ! Nous vous expliquons les erreurs de débutant à ne pas commettre. Vous éviterez ainsi d'en subir les conséquences (souvent douloureuses).

1. Partir en randonnée sans « roder » ses chaussures 

Vous êtes plutôt impulsif(ve) et vous avez décidé du jour au lendemain de partir en trekking ? Après un petit passage dans votre magasin A.S.Adventure pour choisir une bonne paire de chaussures, vous pensez pouvoir partir directement ? Réfrénez vos ardeurs. Les nouvelles chaussures de randonnée sont comme une bonne bouteille de vin : vous devez lentement vous y habituer et elles deviennent meilleures avec l'âge. Enchaîner les kilomètres avec une paire de chaussures qui sort tout juste de sa boîte est le meilleur moyen d'avoir des ampoules et des douleurs aux pieds.

Comment éviter les ampoules et les douleurs aux pieds ?
Laissez quelques semaines à vos chaussures pour qu'elles se fassent à votre pied : portez-les lorsque vous passez l'aspirateur dans le salon, lorsque vous faites des courses ou que vous sortez le chien.

>> Vous sentez des points de pression ou des frottements ?

Essayez d'abord de mettre des chaussettes de randonnée et des pansements avant de décider que ces chaussures ne sont pas faites pour vos pieds. Si vous les avez uniquement portées à l'intérieur, vous pourrez encore les échanger en magasin.
CONSEIL : Vos pieds gonflent légèrement pendant la journée. Si vous allez essayer des chaussures, faites-le de préférence l'après-midi. Vous éviterez ainsi d'acheter une pointure trop petite.

2. Randonner en jeans
Le jeans est tendance, solide, confortable et intemporel. Des bûcherons aux hipsters : tout le monde le porte. Non attendez, pas tout le monde... Pour votre tenue de randonnée, c'est un très mauvais choix, surtout s'il fait froid ou humide.

En effet, le jeans ou « denim » est confectionné en coton, une matière connue pour emprisonner l'humidité au lieu de l'évacuer. Et plus il faut de temps à vos vêtements pour sécher, plus vous avez de chances d'avoir froid. Laissez donc de préférence votre jeans dans la garde-robe lorsque vous partez sur les sentiers !

Comment rester au chaud et au sec pendant la randonnée ?
Portez plusieurs couches et optez pour des matières spécialisées qui ont un pouvoir isolant, sèchent vite et régulent l'humidité. Comme les sous-vêtements techniques, polaires et vestes coupe-vent et imperméables.

3. Partir sans eau
Quoi qu'en disent les bodybuilders et autres accros au fitness : la randonnée est un sport à part entière. Elle permet de brûler des calories, surtout si vous optez pour un parcours exigeant. Assurez-vous donc que votre moteur ne tombe pas en panne et prévoyez un paquet de survie royal avec les boissons et snacks nécessaires : « trail mix » avec noix et fruits secs, barres énergétiques, tartines au beurre de cacahuètes... Pour une randonnée d'une journée, n'hésitez pas à prendre deux litres d'eau.
Préparez-vous aux situations inattendues

Vous vous trompez de chemin, vous vous tordez la cheville ou vous constatez bien plus tard que vous avez oublié vos lunettes de soleil là où vous avez pique-niqué. Cela peut arriver, mais cela prolonge également votre randonnée. Veillez donc à ne pas partir le ventre vide et à prévoir plus de provisions que le strict nécessaire. Mieux vaut terminer avec un léger surplus que de tomber à court en chemin !

4. Mieux vaut prévenir que guérir
Imaginons qu'au début d'une courte randonnée sur terrain plat, vous décidiez de laisser la trousse de secours à la maison. Il ne peut rien m'arriver, n'est-ce pas ? Pourtant, ce n'est pas parce que vous ne faites qu'une randonnée de « quelques heures » que vous ne pouvez pas faire une chute, avoir des ampoules ou être piqué(e) par un insecte. Bien que la marche soit une activité de faible intensité, même les randonneurs les plus aguerris ne sont pas à l'abri des blessures et autres accidents. Emmenez donc votre mini pharmacie avec vous.

Que faut-il emmener dans votre trousse de secours ?

« Ni trop, ni trop peu » est la bonne réponse. Limitez-vous à l'essentiel :

pansements pour les blessures et ampoules
bandage
désinfectant
compresses stériles
tape de sport
antidouleurs
petits ciseaux et pince à épiler
crème solaire
spray contre les insectes

5. Jeter ses déchets dans la nature
Laissez-nous deviner : à la maison, vous triez tous vos déchets en utilisant différents sacs poubelles, les restes de nourriture vont dans une boîte en plastique dans le réfrigérateur et vous ne brûlez que des bûches dans le poêle ? C'est parfait ! Toutefois, de nombreux randonneurs oublient tous ces beaux principes une fois dans la nature... Pourtant, il n'est pas compliqué de profiter de notre belle planète sans laisser de traces.

Suivez les 7 principes « Leave No Trace »

Préparez bien votre voyage.
Choisissez un sol adéquat pour planter votre tente.
Ramassez tous vos déchets.
Laissez sur place ce que vous trouvez.
Limitez l'impact de votre feu de camp.
Respectez les animaux.
Tenez compte des autres personnes présentes.

Grâce à ces conseils, vous ferez de votre premier trekking un succès assuré.

Source: A.S. Adventure